#blanc

Qui n’a pas connu de blanc tout au long d’une vie ?
Moi aussi j’ai vécu cette sensation.
Sentir la mort de près, c’est un blanc intense, comme un éclair qui suspend le temps et la respiration.
Quelques fois j’étais effrayée ; d’autres fois perdue.
Parfois, illusionnée, comme aujourd’hui.

Le blanc est pureté, paix et guérison. C’est un drap propre, prêt à se salir de vie.
Le blanc paralyse l’écrivain, invite l’enfant à créer le monde avec ses crayons de couleur.
Le blanc est généreux, reflète la lumière et s’ouvre largement pour recevoir tout ce que nous désirons conter.

Là, c’est un moment Blanc.
Le calendrier m’annonce que je viens de dépasser la quarantaine, j’ai tant bourlingué que même le monde en a le vertige. Et pour ne pas tomber, je me suis accrochée à la musique.
J’ai commencé à jouer plus, à improviser davantage, pour enfin… composer.
Des notes et des notes m’échappent de partout, comme si j’ouvrais un robinet.
Pour quoi, pour qui ?

Blanc a du sens parce que c’est pour toi. Pour te serrer dans mes bras et te faire sentir que je suis proche de toi pour remplir de sons ton espace, ton temps et tes silences.
Blanc est un morceau de vie. Une page blanche pour nous tromper et nous réécrire. Une rencontre intime avec nos émotions. Une occasion de demander pardon, de dire merci et de dire je t’aime.
Blanc est une valise pleine d’expériences, de lieux et de personnes singulières. Un voyage dans lequel je suis passée d’un bout à l’autre de moi-même… jusqu’à me retrouver.
Profite de ce voyage. Laisse ton esprit en blanc et… accompagne-moi.

 

0
    0
    Tu cesta
    Tu cesta está vacíaVolver a la tienda